À la Une

Aménagements

Présentation

Construire un véritable « système vélo » avec l’expertise des usagers

Le Collectif Cycliste 37 a pour objectif de développer et améliorer le « système vélo » tourangeau : aménagements cyclables, stationnements vélos, services à destination des cyclistes, etc.
Le Collectif Cycliste 37 est l’interlocuteur des collectivités, élus et services techniques qui souhaitent profiter de son expertise d’usage, de sa connaissance du terrain et des spécificités de la pratique du vélo au quotidien.
Les membres de la commission « Aménagements, sécurité et intermodalité » du CC37 sont les interlocuteurs privilégiés en cas de concertation sur des projet de travaux d’aménagements urbains et participent aux consultations réglementaires : enquête publique, plan local d’urbanisme (PLU), plan de déplacements urbains (PDU), etc.

Signalements de voirie et vigilance de terrain

L’association fait remonter régulièrement les signalements effectués sur le site du Collectif Cycliste 37 par les cyclistes aux services techniques de la Métropole et des autres collectivités locales. Le CC37 fait en outre, si nécessaire, des suggestions pour améliorer les situations reportées.

Actions du CC37 dans le domaine des aménagements cyclables

  • Participation au « comité de suivi vélo » de la ville de Tours
  • Réunions régulières avec Tours Métropole Val de Loire et les municipalités (élus et services techniques) de l’agglomération sur le suivi et le développement des aménagements
  • Service de patrouille et de signalement :  collecte des signalements des usagers, transmission aux services concernés et suivi

Code de la route

Du code de la route au code de la rue

Le code de la route est né en 1921 de la nécessité d’organiser la circulation de véhicules alors nombreux et rapides. Conçu pour l’automobile, il s’est néanmoins imposé aux piétons et aux cyclistes.

La nécessité de favoriser des modes de déplacement moins polluants, moins bruyants et moins coûteux en énergie, l’obligation pour ce faire de mieux partager l’espace public, ont conduit, sous la pression des associations de cyclistes et de piétons, à faire évoluer le code de la route vers un texte qui s’approche peu à peu d’un code de la rue.

Évolutions emblématiques du code de la route en faveur des piétons et des cyclistes

Les dernières évolutions en date : décret du 2 juillet 2015

Les cyclistes peuvent s’éloigner du bord droit de la chaussée lorsqu’une signalisation spécifique matérialise une trajectoire différente. Ils peuvent aussi, en ville, s’éloigner des voitures en stationnement (le code dit quand la vitesse est inférieure à 50 km/h, quelle rédaction étrange qui laisse penser que quand les voitures roulent vite, ils doivent frôler les voitures). A noter, l’obligation de serrer le bord droit s’impose normalement à tous les véhicules, pas seulement aux vélos ! (article R412-9)

Il devient possible de chevaucher, et non franchir, une ligne continue pour doubler un cycliste. Cette mesure vise à éviter que les cyclistes soient frôlés par les véhicules qui ne veulent pas patienter. (article R412-19)

Les double sens cyclables sont étendus aux rues limitées à 30 km/h. Plus besoin d’être en zone 30 ; plus de raisons donc de les éviter pour s’abstenir de mettre à double sens. Mais contrairement au texte de 2008, pas de mise en conformité à la clé. (article R412-28-1)

La traversée des carrefours réglée, pour les cyclistes, par les feux piétons (s’il n’y a pas de feux spécifiques) réservée auparavant aux pistes et bandes cyclables est désormais la règle pour tous les aménagements : voie verte, double sens, aire piétonne. (article R412-30)

Les cyclomoteurs ne sont plus systématiquement autorisés dans les sas ; cela devra résulter d’une décision de police et d’une signalisation spécifique. A noter que les motos y étaient déjà exclues (mais ce n’est pas ce que l’on constate quotidiennement). (article R415-2)

Les cédez-le-passage cycliste aux feux peuvent désormais être installés hors intersection ; il s’agit là de corriger une rédaction qui n’autorisait pas cette possibilité aux passages piétons isolés. Cela permettra aussi de les utiliser pour les feux de chantier, les sorties de voies sous contrôle d’accès. (article R415-15)

Les amendes relatives au stationnement sur les aménagements cyclables et sur les trottoirs sont renforcées. Espérons surtout que ces infractions seront poursuivies, ce n’est pas souvent le cas actuellement. (article R417-11)

Les voies centrales banalisées : elles sont rendues possibles par une petite modification du code qui interdisait, en agglomération, de circuler sur les accotements revêtus (voir article aménagement).

Des documents de référence : les fiches du CEREMA

Dans le cadre du Plan d’actions pour les mobilités actives (PAMA), le CEREMA a publié un recueil de 20 fiches techniques pour expliquer les nouvelles mesures contenues dans le décret n° 2015-808 du 02 juillet 2015 et proposer des recommandations quant à leur mise en œuvre. Elles sont destinées aux gestionnaires de voiries, aux services de l’État et des collectivités locales et aux associations d’usagers.

Les évolutions précédentes

En 2010 (décret 2010-1390 du 12 novembre 2010) :

  • le cédez-le-passage cycliste au feu rouge
  • l’obligation de laisser passer les piétons désirant s’engager et non plus déjà engagés

En 2008 :

  • le double sens cyclable en zone 30
  • la création des zones de rencontre (voir article sur les aménagements)
  • la généralisation du cédez-le-passage aux cyclistes pour les véhicules qui tournent à droite (auparavant, ce n’était le cas que pour les véhicules tournant à gauche)

Baromètre des villes cyclables

La Touraine mal classée…

La Fédération des Usagers de la Bicyclette (FUB) a profité de son congrès annuel pour publier le vendredi 16 mars 2018 les résultats de son Baromètre des villes cyclables, une grande enquête nationale réalisée auprès des cyclistes fin 2017.

Le diagnostic du ressenti dressé par le Baromètre des villes cyclables dans 316 communes de France métropolitaine et d’Outre-mer montre qu’actuellement les conditions pour l’usage du vélo ne sont pas satisfaisantes : seules 21 villes ont obtenu une note supérieure à la moyenne. Le constat est sans appel : aujourd’hui, les villes françaises ne permettent pas de circuler à vélo de manière simple, confortable et sécurisée.

A cette occasion, un palmarès des villes cyclables a été dévoilé par catégorie en fonction de l’importance de la population :

  • – 20 000 habitants,
  • 20 à 50 000 habitants,
  • 50 à 100 000 habitants,
  • 100 à 200 000 habitants,
  • + 200 000 habitants.

Résultats pour six villes de Touraine : de « moyennement favorable » à « très défavorable »

Tours s’est placée en 8e position de sa catégorie (ville de 100 à 200 000 habitants) avec une note de 3,22/6, jugée « moyennement favorable » pour le climat du vélo.

Les autres villes du département d’Indre-et-Loire ne sont pas mieux notées :

  • Chinon (3,12/6) est jugée « moyennement favorable »,
  • Joué-lès-Tours (2,88/6), et La Riche (2,82/6) « plutôt défavorable »,
  • Saint-Pierre-des-Corps (2,58/6) « défavorable »,
  • Loches (2,21/6) bonne dernière « très défavorable ».

Les villes n’ayant pas récolté plus de 50 réponses à l’enquête n’ont pas été classées.

Tous les résultats du baromètre : https://huit.re/BarometredesVillesCyclablesresultatfinal

Le Collectif Cycliste 37 n’est pas surpris par ces résultats qui ne font que conforter notre analyse de la cyclabilité de Tours et des communes alentour. Mais il faut prendre cette étude pour ce qu’elle est : une photographie du ressenti des cyclistes tourangeaux en 2017.

Résultats détaillés pour la ville de Tours

A Tours, si plusieurs sujets comme le stationnement vélo, la possibilité de réparer son vélo ou d’en louer un, de se déplacer en vélo en général sont jugés plutôt satisfaisants, d’autres sont plutôt notés moyens :

  • la sécurité en général et sur les grands axes en particulier,
  • la continuité des aménagements cyclables,
  • la cohabitation avec les automobilistes,
  • une ville à l’écoute des cyclistes et qui fait des efforts pour eux…

Les points les plus problématiques sont sans surprise :

  • le vol des vélos,
  • l’insécurité aux intersections
  • et le stationnement des automobiles sur les itinéraires cyclables.

Les demandes des cyclistes tourangeaux

Le Baromètre des villes cyclables a été aussi l’occasion de demander aux cyclistes tourangeaux ce qu’ils préconisent pour améliorer la situation. A une écrasante majorité (79%), les cyclistes veulent un réseau complet et sans coupure, ce qui est loin d’être le cas actuellement puisque dès qu’on avance vers le centre ville, les aménagements cyclables disparaissent.

Un vrai clivage est aussi apparu lors de cette enquête : si 51 % se satisfont d’emprunter des chemins détournés loin du flux des automobiles, 49 % des cyclistes tourangeaux veulent des itinéraires rapides et directs, ce qui implique que les grands axes soient équipés en aménagements cyclables pour répondre à leurs besoins de sécurité.

Ils veulent aussi que les aménagements soient mieux entretenus (39%) et le trafic motorisé soit limité en ville (39%).

Les préconisations du Collectif Cycliste 37

Le Baromètre des villes cyclables conforte notre analyse sur les mesures nécessaires pour hisser Tours et les villes de la métropole sur le podium des villes cyclables dans les prochaines années.

Nous demandons aux élus métropolitains la mise en place d’un plan vélo dans les meilleurs délais. Ce plan devra définir un schéma directeur des aménagements cyclables ambitieux. Il devra comporter un plan d’action précis et chiffré soutenu par un budget qui permette d’atteindre ces objectifs.

Rejoignez le CC37 !

Si vous partagez nos conclusions, nous vous invitons à nous rejoindre en adhérant au Collectif Cycliste 37 et en devenant bénévole dans les nombreuses activités de notre association.

Téléchargez la présentation des résultats détaillés du baromètre des villes Cyclables pour la Touraine.

Signalement de voirie

Vous rencontrez des difficultés récurrentes lors de vos déplacements à vélo dans l’agglomération tourangelle ou en Indre-et-Loire : peinture ou aménagement cyclable dégradé, nid de poule dangereux sur la chaussée, bris de verre ou branchage à éviter…

N’hésitez-pas à nous les signaler ! Nous ferons remonter ces situations auprès des services concernés pour remédier à ces anomalies et nous ne manquerons pas de vous tenir informer des suites.

Pour ce faire, merci de remplir le formulaire ci-dessous en donnant un maximum d’informations sur le signalement.

Vous pouvez ajouter des photos/fichiers de 2 Mo maximum pour étayer la demande !

Sinon, mettez nous en copie de vos courriers ou e-mails afin de vous aider à obtenir gain de cause (e-mail: amenagement_at_cc37.org)

Stationnement vélo

Que vous soyez une entreprise, une collectivité locale, un bailleur social, une copropriété ou un simple particulier, vous trouverez ici une information précise et pertinente sur la question du stationnement vélo. En effet, le CC37 promeut un stationnement vélo qui permette d’attacher correctement son vélo en luttant ainsi contre le vol.

Les différents domaines du stationnement vélo

La question du stationnement vélo concerne les domaines suivants :

  1. le stationnement sur la voie publique
  2. le stationnement à domicile
  3. le stationnement sur le lieu de travail
  4. le stationnement vélo sécurisé, notamment en intermodalité, c’est-à-dire sur le lieu où l’on change de mode de déplacement.

« Mettre en place un bon parking vélo » : le document de synthèse du CC37

Le Collectif Cycliste 37 a réalisé un document intitulé « Mettre en place un bon parking vélo » à destination des copropriétés, syndics, promoteurs, aménageurs, collectivités locales, bailleurs sociaux, etc.

Les deux guides de référence sur le stationnement vélo dans les espaces privés

Le Ministère de l’Ecologie et la Fédération des usagers de la bicyclette (FUB) ont chacun publié un guide pratique sur le stationnement vélo en immeubles d’habitation ou de bureaux.

Fédération des usagers de la bicyclette (FUB), Stationnement des vélos dans les immeubles d’habitation et de bureaux. Guide pratique pour les professionnels de l’immobilier… et les curieux !, 2016

Ce guide a pour ambition de faire connaître les pratiques exemplaires pour concevoir et aménager un stationnement vélo. Il centralise les leçons tirées de l’expérience des pays voisins comme des cyclistes eux-mêmes. Mis à jour en décembre 2016, il informe sur les textes législatifs et réglementaires relatifs aux infrastructures de stationnement des vélos.

Ministère de l’Égalité des territoires et du Logement, Ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, Coordination interministérielle pour le développement de l’usage du vélo, Stationnement des vélos dans les espaces privés : dimensions et caractéristiques, novembre 2013.

Propositions pour des Plans Locaux d’Urbanisme (PLU) qui prennent en considération la question du stationnement vélo

En optimisant les possibilités offertes par l’article 12 de la partie réglementaire des Plans Locaux d’Urbanisme, le Collectif Cycliste 37 œuvre depuis plusieurs années à offrir au vélo une place confortable dans les immeubles d’habitation. En concertation avec différentes communes d’Indre-et Loire, l’association propose ainsi d’aller au-delà du minimum légal.

PLU de Saint-Pierre-des-Corps : des avancées pour le stationnement vélo

« Stop au vol de vélo », une affiche à diffuser pour protéger son vélo contre le vol

Collectif Cycliste 37, « Stop au vol de vélo ! », la nouvelle affiche du Collectif Cycliste 37, mars 2018.

Cartographie des parkings vélo

Qu’est ce qu’une cartopartie ?

C’est une action au cours de laquelle des arpenteurs parcourent un territoire en vue d’y récupérer des informations à reporter ensuite sur une carte. En 2014, le Collectif Cycliste 37 organisait sa première cartopartie dans le but de recenser les arceaux vélos existant.

Début de la cartopartie du 18 octobre 2014. @CC37
Début de la cartopartie du 18 octobre 2014. @CC37

Pourquoi organiser une cartopartie ?

Aucune carte sur Tours et son agglomération ne répertoriait les parkings vélo.

Or, en tant que cycliste, il est utile de savoir où garer et attacher sa monture en fonction de ses pérégrinations. (Il faut savoir que la crainte du vol est l’un des premiers freins à la pratique du vélo au quotidien).

En tant qu’association cycliste, il est important de pouvoir demander à la collectivité la mise en place de nouveaux parkings vélo. Cette demande est d’autant plus facile à obtenir si nous pouvons nous appuyer sur une carte pour pouvoir justifier nos demandes.

Les communes concernées (Chambray-lès-Tours, Joué-lès-Tours, La Riche, Saint-Avertin, Saint-Cyr-sur-Loire, Saint-Pierre-des-Corps et Tours) ne possédaient pas toutes cette information de façon exhaustive, centralisée et, en plus, sous la forme d’une carte. Or, le nombre de places de parking pour vélo est l’un des critères permettant de mesurer la politique cyclable d’une collectivité, objectif qui concerne toutes les communes.

Pour l’agglomération, l’intérêt est de bénéficier de ces données sous un format uniforme, là où elle n’avait jusque-là aucune donnée. Cela lui permet, comme pour les communes, de mesurer un des aspects de la mise en place d’une politique cyclable complète et efficace.

Affiche annonçant la cartopartie Openstreetmap des 18 et 19 octobre 2014 à Tours. @CC37
Affiche annonçant la cartopartie Openstreetmap des 18 et 19 octobre 2014 à Tours. @CC37

Quels ont été les outils utilisés ?

La carte internationale : OpenStreetMap

Ce projet a été possible car il existe une carte internationale, libre, gratuite, participative (sous le modèle de Wikipédia) : OpenStreetMap

OpenStreetMap est une base de données. Tout citoyen peut contribuer à l’améliorer et à la compléter.

La carte locale : Géovélo

En Touraine, ils existe une application qui permet de calculer ses itinéraires à vélo et de visualiser des boucles de balades à vélo : c’est Géovélo. Géovélo permet également de visualiser les aménagements cyclables… et utilise pour cela les données OpenStreetMap !

Quand nous leur avons présenté notre projet ils ont accepté de faire apparaître sur leur carte les parkings vélo que nous référencions dans OpenStreetMap.

Note : Géovélo se base aussi sur les données OpenStreetMap pour afficher les aménagements cyclables

Vue du stationnement vélo dans la grande et moyenne distribution de l'agglomération de Tours.
Vue du stationnement vélo dans la grande et moyenne distribution de l’agglomération de Tours.

La carte spécifique au projet : La petite Reine

L’un des participants du projet, Emmanuel, a créé une carte spécifiquement pour le projet. Cette carte se concentre sur la donnée « parking vélo », en les affichant de façon isolée, mais aussi en offrant des vues où ces parkings sont comptabilisés sur une zone donnée. Elle permet aussi de visualiser le rayonnement des parkings implantés et ainsi de visualiser des zones sans parking. Et une option permet en cliquant sur n’importe quel endroit de la carte, de savoir à quelle distance on se trouve (à vol d’oiseau) du parking vélo le plus proche.

C’est un véritable outil de travail, qui nous permet d’obtenir les statistiques des parkings vélo sur une ou plusieurs communes données, ou encore sur une zone précise qu’on détermine manuellement sur la carte.

Note : cette carte est sous licence libre, toute personne qui souhaiterait donc l’adapter à d’autres communes, lui ajouter des fonctionnalités, peut le faire, les sources sont ici : http://petitereine.openstreetmap.fr/

Carte des quelques 11 500 places de stationnement vélos existant sur le territoire de Tours Métropole Val de Loire. Capture d'écran de juillet 2019.
Carte des quelques 11 500 places de stationnement vélos existant sur le territoire de Tours Métropole Val de Loire. Capture d’écran de juillet 2019.

 Qui a réalisé ce projet ?

Si l’idée est partie du Collectif Cycliste 37, elle n’aurait pas pu être mise en pratique si rapidement sans le précieux concours des contributeurs OpenStreetMap. Ce sont les personnes qui savent mettre à jour les données géographique dans la base de données OpenStreetMap. Au départ ce sont des citoyens lambda. Puis ils se sont intéressés à cette carte, ont commencé à mettre à jour des données par-ci par-là… avant de devenir complètement mordus, ou simplement des contributeurs réguliers et d’acquérir des connaissances avancées !

Quelques uns des contributeurs Openstreetmap ayant œuvré à la réalisation des cartoparties.
Quelques uns des contributeurs Openstreetmap ayant œuvré à la réalisation des cartoparties.

Certains d’entre eux, sur Tours, se sont regroupés au sein de l’association CLICC (Culture Libre et Création Collectives http://blog.libre.cc/ ). Nous sommes donc allés à leur rencontre afin qu’ils nous aident à mettre en œuvre ce projet. C’est avec eux que nous avons élaboré la formule proposée :

  • une permanence tenue par les contributeurs,
  • et les arpenteurs qui peuvent venir à n’importe quel moment de la journée venir chercher une zone à parcourir, aller sur le terrain et revenir transmettre les données à ceux qui pourront les saisir sur la carte.
Les arpenteurs peuvent venir à n'importe quel moment de la journée venir chercher une zone à parcourir, aller sur le terrain et revenir transmettre les données récoltées à ceux qui pourront les saisir sur la carte Openstreetmap.
Les arpenteurs peuvent venir à n’importe quel moment de la journée venir chercher une zone à parcourir, aller sur le terrain et revenir transmettre les données récoltées à ceux qui pourront les saisir sur la carte Openstreetmap.

Bien sûr, il fallait aussi des arpenteurs, et pour cette partie de la réalisation ! Nous avons pu compter sur les bénévoles du Collectif Cycliste 37. Nous avons ainsi pu avoir une vingtaine de participants sur chacune des cartoparties. Ils ont parcouru les rues à pied ou à vélo, avec un professionnalisme et une bonne humeur sans égal !

Et enfin, nous avons bénéficié du soutien financier de Tour(s) Plus, qui a bien voulu nous financer sur ce projet.

Logo_tours_plus

Vous aussi vous souhaitez participer ?

Vous constatez que nous avons oublié de référencer un parking vélo ? N’hésitez pas à nous le signaler afin que nous puissions mettre la carte à jour.  Vous pouvez vous familiariser avec OpenStreetMap via ce manuel pour débutant vous indiquant comment signaler des ajouts/modifications : http://savoirscom1.comptoir.net/_media/tutoriel_osm_velo.pdf

Cartes des temps de trajets

Les cartes des temps de trajets à vélo du Collectif Cycliste 37

En 2015, le Collectif Cycliste 37 a réalisé une carte des temps de trajets vélo pour La Riche (37), commune de 10 000 habitants située dans la première couronne de l’agglomération tourangelle. Une première en région Centre Val-de-Loire, si ce n’est en France ! Par la suite, d’autres cartes des temps de trajets à vélo ont été réalisées, en partenariat avec Tours Métropole Val de Loire. Elles concernent les communes de :

Pourquoi des cartes des temps de trajets à vélo ?

Parce que nous souhaitons démontrer que le vélo permet de se déplacer rapidement et avec efficacité en objectivant les temps de trajets, souvent largement surestimés par les personnes ne pratiquant jamais la bicyclette. Le but de cette carte est d’amener les tourangeaux à rechercher une meilleure efficacité dans leur déplacements en reconsidérant l’usage de la voiture pour certains trajets, au bénéfice du vélo.

« Il ne faut que 4 minutes à vélo pour aller de chez moi au supermarché ? Et si j’essayais ? »

Si ces cartes des temps de trajets vous ont interpellé, n’hésitez plus et sortez votre vélo, ne serait-ce qu’une fois, pour tester un des itinéraires proposés pour faire vos courses, aller au travail ou bien encore vous rendre au gymnase ou à la piscine. Et il y a de très fortes chances que vous ne  regrettiez pas une seconde de redécouvrir le vélo, cette fois sous sa forme utilitaire !

Carte des temps de trajets à vélo sur la commune de La Riche. @CC37, 2015.
Carte des temps de trajets à vélo sur la commune de La Riche. @CC37, 2015.

Comment avons-nous réalisé ces cartes ?

Nous avons défini des itinéraires vélo, à la façon de lignes de bus, traversant chacun des territoires concernés tout en desservant les points d’intérêts générateurs de déplacements dans la commune (commerces, bâtiments publics, parcs, etc.)
Ces itinéraires ont été parcourus et chronométrés par des adhérents du Collectif Cycliste 37, ayant tous un profil différent (âge, sexe, condition physique…) pour obtenir des temps de trajets moyens représentatifs de l’ensemble de la population.

Et pour tout dire, nous avons souvent été étonnés des temps de trajets obtenus, souvent bien inférieurs à ceux que nous avions anticipés avant les chronométrages !

Carte des temps de trajets à vélo de la ville de Tours. @Conception et réalisation : Collectif Cycliste 37, avec le soutien du Syndicat des Mobilités de Touraine, 2019.

Téléchargez les cartes de temps de trajets à vélo

1/- La Riche : télécharger la carte en PDF

2/- Saint-Pierre-des-Corps : télécharger la carte en PDF

3/- Chambray-lès-Tours : télécharger la carte en PDF

4/- Joué-lès-Tours : télécharger la carte en PDF

5/- Tours : télécharger la carte en PDF

Livre blanc du CC37

Analyses et préconisations en matière d’aménagements cyclables

Face au constat de la discontinuité des itinéraires cyclables pour la traversée du centre-ville de Tours, rendant celle-ci improbable pour les tourangeaux et impossibles pour les touristes, la commission « Aménagements » du Collectif cycliste 37 a proposé cinq priorités regroupant neuf itinéraires, nord-sud, est-ouest.

Nos priorités pour le cœur d’agglomération : du maillage, de la continuité et de la fluidité

L’originalité de la démarche a consisté à se souvenir que Tours est une presqu’île reliée au « continent » par 16 points de passage obligés pour franchir fleuves et voies ferrées, boulevard périphérique et autoroute. Ce centre-ville est un rectangle qui concentre le centre historique touristique, les équipements de toute nature au service de la population. Le centre-ville est bien le centre névralgique des activités de son agglomération, les cyclistes ont la nécessité de pouvoir le traverser avec aisance et efficacité.

Points d'entrée dans la "presqu'île" de Tours et axes cyclables importants.
Points d’entrée dans la « presqu’île » de Tours et axes cyclables importants.

Un livre blanc en deux tomes

  • le tome 1 consacré au cœur de l’agglomération tourangelle : Le livre blanc Tours
  • le tome 2 consacré au « barreau Sud » de l’agglomération tourangelle reliant Ballan-Miré, Joué-lès-Tours, Chambray-lès-Tours et Saint-Avertin : Le livre blanc barreau-sud

Action vers les aménageurs

Le Collectif Cycliste 37 participe aux différentes instances de concertation impliquant les usagers tels les comités de suivi vélo, dans les villes où ils existent.

Le CC37 discute aussi directement du suivi et du développement des aménagements cyclables avec les élus et services techniques des collectivités locales.

Recherche de correspondants locaux

Afin d’étendre cette activité, nous recherchons des correspondants locaux pour soit nous relayer les informations et besoins, soit agir directement auprès des collectivités locales, en lien et avec le support de la commission « Aménagements » du CC37.

Propositions d’amélioration à l’occasion des grands projets d’urbanisme

 Le CC37 agit aussi au niveau des grands projets d’aménagements en étudiant les dossiers et en faisant des propositions d’amélioration : concertation préalable (exemple : Mobilitours) et enquête d’utilité publique du tramway (exemple : DUP Tramway), quartier des casernes, bus à haut niveau de service (BHNS), etc.

Infographie relative au futur réseau de tramway de l'agglomération tourangelle à échéance 2025. @Nouvelle République, 2018.
Infographie relative au futur réseau de tramway de l’agglomération tourangelle à échéance 2025. @Nouvelle République, 2018.

Situation des déplacements à vélo sur la commune de Rochecorbon

Un communiqué de presse sur la situation à Rochecorbon.