Les 25 points clés du plan vélo et des mobilités actives

 

 

Présentation synthétique et reformulations rédigées par le CC37

Pour accéder au texte original, lire le Plan vélo annoncé par le Gouvernement le 14/09/2018 à Angers.


1/- SÉCURITÉ : DÉVELOPPER LES AMÉNAGEMENTS CYCLABLES ET AMÉLIORER LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE

  • Création d’un Fonds national « mobilité actives », d’un montant de 350 M €, pour traiter notamment les discontinuités d’itinéraires
  • Appel à projets « Vélo et territoires », lancé par l’ADEME, plus particulièrement pour les moyennes agglomérations
  • Dotation de soutien à l’investissement local (DSIL) notamment pour faciliter l’intermodalité
  • Renforcement de la planification des réseaux structurants pour les mobilités actives
  • Amélioration du maillage du territoire en assouplissant la définition actuelle des « voies vertes » pour les chemins de halage et dans les forêts publiques
  • Soutien au déploiement de pistes cyclables sécurisées – Renforcement de la sécurité pour les cyclistes
  • Amélioration de la visibilité aux passages piétons dès 2019
  • Réalisation de sas vélo aux feux : généralisation dès 2019
  • Développement des double-sens cyclables sur l’ensemble de la voirie urbaine en agglomération jusqu’à une vitesse maximale autorisée de 50 km/h
  • Autorisation pour les cyclistes de porter (sur eux) des dispositifs d’éclairage
  • Autorisation de circulation à deux de front en zones de circulation apaisée, sans être dans l’obligation de se rabattre quand un véhicule motorisé souhaite les dépasser
  • Prescription pour les poids lourds d’équipements spécifiques de détection et d’avertissement de la présence d’usagers vulnérables

 

2/- SÛRETÉ : MIEUX LUTTER CONTRE LE VOL

  • Généralisation du marquage des vélos
  • Plan d’action de lutte contre le vol de vélo par la création d’un fichier national d’enregistrement des vélos et généralisation de dispositifs de pré-plainte en ligne pour la déclaration de vol
  • Équipement des gares et pôles d’échange en stationnements sécurisés
  • Stationnement des vélos dans les bâtiments
  • Mobilisation des certificats d’économie d’énergie (CEE) pour le stationnement sécurisé dans les immeubles

 

3/- CRÉATION D’UN CADRE INCITATIF RECONNAISSANT PLEINEMENT L’USAGE DU VÉLO COMME UN MODE DE TRANSPORT VERTUEUX

  • Création d’un forfait mobilité durable pour tous les salariés
    • jusqu’à 400 €/an en franchise d’impôt et de cotisations sociales pour les salariés du privé
    •  de 200 €/an pour les fonctionnaires d’Etat
  • Introduction du vélo dans le barème fiscal
    • Le barème kilométrique fiscal sert notamment à rembourser les frais de déplacements des salariés effectués à titre professionnel avec un véhicule personnel. Un item « vélo » est introduit dans ce barème.
  • Soutien à l’achat de vélos à assistance électrique, fin 2018
  • Soutien à la mise à disposition de flottes de vélos dans les entreprises

 

4/- DÉVELOPPEMENT D’UNE CULTURE VÉLO

  • Développement de la pratique du vélo en toute sécurité par la généralisation des formations du « Savoir rouler » dans les écoles primaires, à horizon 2022, permettant aux jeunes rentrant en 6ᵉ de maîtriser la pratique autonome et en sécurité du vélo.
  • Déploiement de plans de mobilité scolaires par l’aménagement d’itinéraires dédiés
  • Promotion de l’activité physique à vélo dans le plan national de prévention santé
  • Faciliter l’inclusion des nouvelles mobilités dans l’organisation de la mobilité :
    • Encadrement réglementaire pour l’implantation des nouveaux services de mobilité : par ex. les vélos en libre-service
    • Données et vélo : donner un large accès aux données relatives à l’usage du vélo, fin 2019 pour les principales villes et fin 2020 pour les autres.

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page
Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.

Powered by WordPress | Designed by: seo services | Thanks to seo company, web designer and internet marketing company