Comment développer le vélo en France : les clés des associations

 

Tour d’horizon des principales propositions pour démocratiser l’usage du vélo au quotidien et réduire in fine le trafic routier et ses nuisances sur la pollution de l’air et les changements climatiques.

A l’issue des assises de la mobilité en décembre 2017, la ministre des transports Elisabeth Borne a annoncé un plan vélo pour le mois de février 2018. En attendant cette nouvelle stratégie [en cette fin juin, toujours pas de plan vélo], tour d’horizon de nos principales propositions pour démocratiser l’usage du vélo au quotidien et réduire in fine le trafic routier, ses nuisances, la pollution de l’air et les changements climatiques.

 

 

Le vélo est enfin pris au sérieux

Lors de son discours de clôture des Assises de la Mobilité, la ministre des transports Elisabeth Borne a annoncé que la « stratégie mobilité » du gouvernement comprendrait un plan vélo dans toutes ses dimensions : santé publique, infrastructures, fiscalité, éducation. En matière d’éducation, le plan d’action du gouvernement pour la sécurité routière dévoilé en janvier 2018 prévoit ainsi l’apprentissage systématique du vélo des enfants à l’école.

En matière de fiscalité, le gouvernement a pour le moment fait un pas en arrière en réduisant à peau de chagrin le bonus pour l’achat d’un vélo à assistance électrique. Pour le reste, les actions prévues ne sont pas encore connues.  Nous rappelons ici nos principales propositions de politiques et de mesures pour réunir les conditions nécessaires à l’utilisation du vélo au quotidien.

 

 

 

Les principaux maillons d’une véritable stratégie vélo

Celles-ci font écho aux préoccupations exprimées lors de la grande enquête « Parlons vélos ». De plus, elles ont toutes été plébiscitées par le Président de la République alors qu’il était candidat à élection présidentielle. Nous espérons donc qu’elles seront concrétisées dans le cadre de la future stratégie du gouvernement et la loi d’orientation des mobilités.

  1. Premier maillon : la mise en place d’un Fonds national vélo de 200 millions d’euros par an pendant 5 ans
  2. Second maillon : une indemnité kilométrique vélo obligatoire et incitative pour tous
  3. Troisième maillon : un bonus pour les vélos à assistance électrique attractif

 

Lire la suite

Comment développer le vélo en France : les clés des associations

 

En savoir plus

Plan national vélo : merci pour votre mobilisation !

Qualité de l’air : un Plan vélo ou des sanctions ?

Assises de la Mobilité : Elisabeth Borne annonce le lancement d’un plan vélo

 

Les candidats sont unanimes : la France doit changer de braquet

 

L’indemnité kilométrique vélo bientôt généralisée ?

 

L’indemnité kilométrique vélo (IKV) fête son premier anniversaire

 

Spécial entreprises ! Lancement de l’observatoire de l’indemnité kilométrique vélo

 

Indemnité kilométrique vélo : le décret, enfin !

 

Qualité de l’air : un Plan vélo ou des sanctions ?

 

Un bonus de 200 € pour les vélos à assistance électrique, un bon début !

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page
Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.

Powered by WordPress | Designed by: seo services | Thanks to seo company, web designer and internet marketing company