Pontevedra, la ville où le piéton est roi

 

 

Immersion à Pontevedra (Galice, Espagne), une ville pionnière qui a réussi à dire non aux voitures. La ville galicienne de 83 000 habitants est désormais une ville sans trottoir, sans feux rouges et où les piétons sont rois. Résultats : moins de bouchons, moins de pollution et moins de bruit.

 

Source : France2, Tout Compte Fait, Voiture : vers la fin du chacun pour soi, 24 octobre 2015.

 

 

Concello de Pontevedra. Pensar a cidade para os peóns [Penser la ville pour les piétons]. 2015. Durée : 7 min.

 

Une nouvelle hiérarchie des modes de déplacement

La requalification urbaine de la ville de Pontevedra se fonde sur une nouvelle hiérarchie des modes de déplacement. Depuis 1999, l’ordre d’importance donné aux modes de déplacement est le suivant :

  1. Les piétons, y compris les personnes en situation de handicap
  2. Les cyclistes
  3. Les usagers des transports en commun
  4. Les usagers des véhicules à moteur, et notamment les automobilistes

 

Les principales mesures prises depuis 1999

  • Interdiction du transit automobile en centre-ville et mise en place de boucles de circulation.
  • Apaisement de la circulation : dans l’ensemble de la ville la vitesse maximale est de 30 km/h (avec certaines rue limitées à 20 km/h – zone de rencontre).
  • Suppression du stationnement sur voirie en centre-ville au profit de parkings souterrains (payants) et de parcs de dissuasion (gratuits pendant 24 heures) situés au maximum à une dizaine de minutes à pied de l’hyper centre (capacité de stationnement supérieure à 13 000 places).
  • Sanction de tout stationnement « sauvage » par un PV à 200 euros (montant fixé par l’Etat espagnol), somme réduite à 100 euros, si acquittée immédiatement.
  • Requalification l’espace public :
    • Dans l’hyper centre, les trottoirs ont été supprimés au profit d’une voirie sans obstacle urbain.
    • Par ailleurs, des bancs ont été installés, l’éclairage a été amélioré, des espaces végétalisés et des aires de jeux ont vu le jour.
    • Dans les rues empruntées par les voitures, l’espace dédié aux piétons a été doublé. L’idée : que deux personnes avec des parapluies ouverts ou des poussettes puissent se croiser sans se gêne.
    • Passages piétons surélevés.
  • Amélioration de l’accessibilité universelle des personnes en situation de handicap.
  • Création d’un plan isochrone de la ville qui indiquent les trajets en distance métrique et temporelle. Ce plan, appelé Metrominuto, a d’ailleurs été pensé comme celui d’un métro. Metrominuto est également disponible sur téléphone portable.

 

Le Metrominuto de Pontevedra, plan indiquant distances et temps à pied d’un point à un autre de la ville.

 

Le Metrominuto, qu’es aquo ?

Le Metrominuto est un plan mesurant les distances entre plusieurs points et les temps moyens nécessaires pour se déplacer d’un point à un autre. Mais c’est aussi un outil de promotion de la marche à pied. Il est le résultat d’un laboratoire d’idées sur les améliorations urbaines et de mobilité à Pontevedra.

Source : Gouvernement espagnol, Ministère de l’Intérieur, Dirección General de Trafico : http://revista.dgt.es/es/reportajes/2017/10OCTUBRE/1009que-es-un-metrominuto.shtml#

 

Le Metrominuto est une représentation schématique de Pontevedra exprimant des temps et des distances qui fait inévitablement penser aux cartes isochrones bien connues des géographes.

Le calcul d’isochrones permet de calculer et de visualiser sur une carte toutes les zones géographiques que l’on peut atteindre, à pied ou en véhicule, depuis un point précis dans un laps de temps déterminé (par exemple, toutes les zones pouvant être atteinte en moins de 15 minutes). Géoportail : geoportail.gouv.fr, le portail national de la connaissance du territoire mis en œuvre par l’IGN

 

Carte isochrone de la ville Tours centrée sur la place Jean Jaurès et permettant de visualiser la zone accessible à pied en 15 minutes. Site Géoportail, juillet 2018.

 

Carte isochrone au départ de la gare de Tours en transports en commun à l’heure de pointe du soir. Tours Métropole Val de Loire, PDU de l’agglomération tourangelle, annexe 1, p. 45.

 

Sans pouvoir être qualifié de plan isochrone, le plan vélo 2018 de Tours Métropole Val de Loire contient des cercles concentriques autour de la place Jean Jaurès, centre de Tours, mesurant le temps moyen à vélo entre deux points.

 

Et le vélo dans tout ça ?

La Mairie de Pontevedra met à disposition de tous un plan vélo, des conseils et des liens pour bien circuler à vélo dans la ville (en galicien) : http://www.pontevedra.eu/movete/mobilidade-en-bici/a-bici-en-pontevedra

 

Vue du Puente de las Corrientes, partie dédié aux piétons et aux cyclistes.

 

Les résultats de la politique de requalification urbaine entamée en 1999

  • Parts modales des déplacements :
    • 66 % des déplacements sont réalisés à pied ou à vélo
    • 30 % en voiture
    • 4 % en transport en commun
  • la pollution a baissé de 61%
  • et le trafic routier a chuté de 90% depuis 1999.
  • Sécurité routière :
    • nombre d’accidents divisés par 2 en 10 ans (2005-2014) dont 5 % seulement ont nécessité une hospitalisation.
    • 0 mort
  • L’activité commerciale s’est maintenue en centre-ville au lieu de partir s’installer en périphérie.

 

Le commerce de proximité, grand bénéficiaire de la piétonisation

Public Sénat / LCP, Europe Hebdo, Reportage dans une ville sans voiture, à Pontevedra en Espagne, 5 décembre 2017.

 

Un développement économique qui rejaillit sur la démographie locale

Alors que Pontevedra a vu sa population diminuer entre 1991 et 2001, la ville compte en 2014 près de 8 000 habitants supplémentaires.

« Selon les autorités locales Pontevedra est, depuis 1999 la ville galicienne à la croissance la plus rapide. »

Source : Wikipédia.

Une conséquence de la piétionisation et de la requalification urbaine mise en œuvre depuis vingt ans ?

 

Pontevedra en chiffres

  • Population :  82 671 hab. (2017)
  • Densité : 699,3 hab./km²
  • Superficie : 118,28 km2

 

Pour aller plus loin

 

Groningen (Pays Bas) a divisé la ville en quatre en empêchant les véhicules motorisés de passer en direct d’un quartier à l’autre, en mettant en place des sens uniques et des rues en impasse, y compris sur des boulevards.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page
Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.

Powered by WordPress | Designed by: seo services | Thanks to seo company, web designer and internet marketing company