[Témoignage] Boulevard Winston Churchill : réflexion d’un usager quotidien à vélo

 

Longeant le Cher et majoritairement dédié au flux motorisé, il est bordé d’un espace cyclable et piéton au sud très apprécié et d’un équivalent au nord méconnu…

 

Zone sud

Ici, commerces, habitations, institutions et voies d’accès donnant à une multitude d’endroits (quartier des Deux Lions, Joué-Lès-Tours, et même à la Loire à vélo) en font un axe très prisé. L’arrivée du tram’ à permit le réaménagement et l’embellissement des lieux. Certes, cycles, piétons, personnes à mobilité réduite et parents avec poussettes cohabitent sur de bonnes longueurs, mais l’environnement invite à l’apaisement. L’éloignent du flux motorisé, du bruit et de la pollution qui en découle, en font un lieu à part…
La zone sud est privilégiée.

 

La voie verte, au sud du boulevard Winston Churchill.

 

 

Zone nord

Entre la route et les trains, nous sommes sur un territoire peu accueillant, apparemment délaissé.
La végétation n’y est pas aussi belle, le bruit et la pollution plutôt présents. Le revêtement n’y est pas non plus de grande qualité, il est comme rapiécé. Piétons et cyclistes ne sont plus dans la cohabitation, leurs trajets respectifs se croisent et s’entrecroisent sans jamais vraiment se mêler. Être cerné de part et autre par un aussi fort trafic, n’invite pas au repos. Mais qu’en pensent ceux transitent par ici ?

Interrogés, les piétons sont peut-être les moins nombreux mais ils apprécient de ne pas être collés directement à la circulation motorisée, éloignés de celle-ci par la voie vélo. Ils sont tantôt riverains, usagers des transports en commun, mais aussi promeneurs du quartier Febvotte ou des Rives du Cher.
Les cyclistes sont exactement sur la même longueur d’onde. Bien qu’ils voient à une plus grande échelle, ils considèrent cette section comme un axe majeur. Souvent habitués ou vélotafeurs (cyclistes utilisant leur vélo pour aller au taf), ils apprécient un axe sans presque aucune coupure, reliant l’est et l’ouest de l’agglomération tourangelle. On peut y rouler plus vite que sur la plupart des axes urbains dédiés au vélo. Ils ne se posent pas la question du sens de circulation car la largeur de l’axe les invite à transiter dans les deux directions, venant de La Riche, Tonnellé ou de l’ouest de Febvotte comme de Verdun, Saint-Avertin ou Beaujardin-Raspail, sans avoir à traverser Churchill.
Tous s’accordent sur le fait que ce passage d’importance aurait bien besoin d’être requalifié. Pourquoi pas des abords plus jolis, mieux entretenus et plus propres. Une signalétique invitant plus à l’usage de celui-ci. Mais surtout une amélioration des possibilités de traverser le Boulevard. Tous y tiennent. Pouvoir se rendre d’est en ouest, de Carrefour à Grand Frais est très apprécié.
Notons également la présence de plusieurs entreprises et commerces (Crédit Agricole, …), mais également de plusieurs résidences dont certaines sont récentes (résidence Winston Churchill, …) qui tendraient à générer une augmentation de la fréquentation. Cet effet désirable contribuerait à réduire certains problèmes tels que le stationnement sauvage. Mais l’absence d’aménagement cyclable bidirectionnel dans cet espace constituera un enclavement, frein à la pratique du vélo pour les actuels et futurs résidents, les travailleurs et usagers transitant par là.
La suppression de cette voie serrait un échec majeur, le gâchis d’un potentiel fort en matière de développement des modes actifs.

Trottoir partagé au nord du boulevard Winston Churchill.

 

 

Un carrefour majeur en devenir ?

Zones sud et nord, relient les gens avec leurs destinations, mais elles pourraient les relier entre eux et ainsi ambitionner de devenir un échangeur majeur au sud de l’agglomération. Il suffirait pour améliorer la situation, d’aménager des traversées plus nombreuses et sécurisées d’une part, et de créer une large et agréable passerelle avec le quartier Febvotte d’autre part. Ouvrir toujours plus la ville en faveur des modes actifs et des personnes à mobilité réduite*.

un regard d’espoir lancé vers l’avenir et le quartier Febvotte …

L’accessibilité est primordiale pour une ville à visage humain. Elle passe inévitablement par la réduction des coupures urbaines.

* Passerelle au dessus des voies ferrées entre le Bd W Churchill et le quartier Febvotte

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page
Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.

Powered by WordPress | Designed by: seo services | Thanks to seo company, web designer and internet marketing company