Le tram ne circule plus entre Tours et Joué : mettez-vous au vélo !

 

Vous preniez le tram pour vous déplacer entre Joué et Tours ?
En raison d’un incendie qui a eu lieu dans la nuit du 10 au 11 juillet le tramway ne circule plus entre Place de la Liberté à Tours et Joué lès Tours. Comme la situation risque de durer, c’est pour vous l’occasion d’essayer un nouveau mode de déplacement : le vélo.

C’est l’été donc la circulation est moins importante, c’est l’occasion idéale pour tester vos premiers trajets à vélo.

 

veloChic

Quelle tenue ?
Essayez dans la mesure du possible de porter des vêtements amples, dans lesquels vous êtes à l’aise.
Les chaussures à semelle dure seront plus confortables. Attention à ne pas avoir de vêtement (jupe large, foulard…) qui pourrait se prendre dans les rayons. Si vous avez un panier à l’avant c’est un accessoire très pratique pour prendre ou déposer des vêtements rapidement quand on a trop chaud ou trop froid. (pour autant arrêtez-vous pour effectuer ces manipulations, c’est plus prudent!). Les premières fois, le temps de trouver votre rythme et que votre corps s’habitue, prévoyez un haut de rechange au cas où vous transpireriez trop.

Quel rythme ?
Si vous n’avez pas l’habitude de faire du sport, vous allez transpirer un peu… les premières fois. Si vous allez au travail, pensez que vous n’êtes pas en train de faire votre sport dominical, allez-y tranquillement. Vous n’avez pas besoin d’être sportif pour aller travailler à vélo, ce qui compte c’est de ne pas vouloir aller trop vite, d’utiliser les vitesses si vous en avez pour ne pas avoir à forcer sur les pédales. Si vous renouvelez l’expérience sur plusieurs jours, vous allez être étonné : vous trouverez le trajet de plus en plus facile. Votre corps va se muscler, s’habituer à l’effort, et vous offrir le plein d’endorphines. Oubliez les images du tour de France vous montrant des coureurs ruisselants et exténués : eux ils font du sport, vous vous allez découvrir une activité physique douce et agréable. Observez les cyclistes qui circulent en ville : ils sont sereins, calmes, rien à voir avec les « forçats de la route ». Ah vous aurez juste un peu mal aux fesses les premiers jours, mais ça passe très vite !

De même, si vous n’êtes pas sportif, au départ ne faites pas tous vos trajets à vélo, alternez : 1 jour à vélo / le lendemain en bus, en voiture, en covoiturage ou en autopartage / le surlendemain à vélo etc

Quel équipement ?
Vous n’avez pas besoin d’équipement spécifique. Toutefois si vous avez un long trajet, que vous ne pouvez pas vous empêcher de rouler très vite, que vous pouvez prendre une douche à l’arrivée ou au moins vous « débarbouiller » et vous changer : vous pouvez rouler en tenue « sportive » et vous changer en tenue « de bureau » à l’arrivée.
Le casque n’est pas obligatoire. Si vous tombez sur la tête, il peut vous protéger… la tête, à condition qu’il soit bien attaché. (Réglez les lanières de façon ajustées, ni trop lâches ni trop serrées).
Le gilet non plus n’est pas obligatoire sauf hors agglomération quand la visibilité est mauvaise (la nuit notamment).
Si vous n’êtes pas à l’aise pour circuler à vélo en ville, je vous recommande de mettre un gilet : les autres usagers vous voient mieux (attention, pour autant ils ne vous voient pas systématiquement, pour vous protéger roulez toujours comme si vous étiez invisible, c’est à dire comme si les autres usagers ne s’attendaient pas à vous croiser).

Si vous n’avez pas de carter de chaîne (une structure en plastic qui se positionne entre votre chaîne et votre cheville droite), vous pouvez utiliser une pince à linge ou un slap pour tenir votre pantalon éloigné de la chaîne et éviter ainsi qu’il se salisse.

Le vélo doit avoir des freins, une sonnette, et de la lumière : ce sont des équipements obligatoires.

Dans la mesure du possible, évitez le sac à dos qui va vous faire transpirer, vous peser sur les épaules. Préférez des sacoches ou une caisse attachées sur le porte bagage arrière et/ou un panier à l’avant. Vérifiez qu’aucune lanière (sac) ne pendouille et n’aille se prendre dans les rayons.

Il pleut ?
Quand il pleut le vélo c’est moins drôle… pour autant il est possible de continuer à se rendre au travail à vélo malgré la pluie.

Pensez à équiper votre vélo de gardes-boue, ce qui vous évitera de créer une œuvre d’art abstrait couleur boue dans le dos de votre vêtement.

cape
Les capes sont pratiques dans la mesure où elles ne nécessitent pas de tenue spécifique, elles se mettent et s’enlèvent facilement. Attention toutefois car elles offrent une grand prise au vent (ce qui freine voire peut nous faire faire des écarts ou nous déséquilibrer).

Une veste déperlante. L’inconvénient est qu’il faut penser à la prendre, mais l’avantage est qu’elle est plus ajustée qu’une cape, donc moins de prise au vent. Préférer les vestes respirantes, voire carrément avec des ouvertures. Habillez-vous légèrement sous la veste : c’est quand il pleut qu’on transpire le plus !

Un pantalon de pluie. Quand il pleut ce sont les cuisses qui se mouillent le plus, pour éviter cet inconvénient, investir dans un pantalon de pluie léger qui s’enlève et se met facilement. Désolée les filles, il n’existe pas encore (à ma connaissance) de jupe de pluie !

Les surchaussures. Les surchaussures permettent de garder les pieds au sec. Autre alternative : avoir des chaussures étanches (gore-tex par exemple).

Quel vélo ?
Il existe des tas de vélos différents, pour tous les usages et pour tous les goûts. Rendez-vous dans les magasins de vélo spécialisés pour avoir des conseils en fonction de votre usage et de vos préférences. Pensez à prendre un vélo avec des vitesses, c’est utile non seulement pour les dénivelés, mais aussi en fonction du contexte : vous pouvez être fatigué(e), chargé(e) de courses, avoir le vent de face ou dans le dos… Evitez les pneus trop larges type VTT qui vont vous freiner, pour autant ne prenez pas des pneus trop fins… le parcours du cycliste urbain est jonché de nombreux bouts de verres, et les chaussées tourangelles ne sont pas toujours d’un lisse idéal.

Quel trajet ?
Pour « monter » à Joué ou pour « descendre » à Tours, plusieurs trajets sont possibles. Bon il n’y a pas de recette magique, quel que soit le trajet il y aura une montée dans un sens, et une descente dans l’autre sens, c’est inévitable.
Nous vous proposons 3 trajets, en fonction des lieux où vous résidez/où vous vous rendez.
Trajet 1 : Par le vallon
Sens Tours-Joué :
Avenue de Grammont
Pont du Cher
Pont du Sanitas
Continuer sur l’avenue de Grammont jusqu’après la piscine du lac
Tourner à droite rue de l’auberdière
A l’arrivée au croisement avec l’avenue Niessel, prendre à droite.
Guetter sur votre gauche le mont qui permet de passer sous la voie ferrée.
Tourner alors à gauche pour passer sous la voie ferrée, c’est l’entrée du vallon et c’est là que ça commence à monter !
En haut du vallon, vous arrivez sur la rue de la bergeonnerie.
Faites environs 10 mètres vers la droite, puis tournez à gauche dans la rue Camus
Au carrefour avec la rue de la croix porchette, tournez à gauche jusqu’au Boulevard de Chinon.

Sens Joué-Tours :
Du Boulevard de Chinon, descendez dans la rue de la croix porchette.
Au carrefour avec la rue Camus, tournez à droite.
Au carrefour avec la rue de la Bergeonnerie, tournez à droite, faites environs 10 mètres.
Traversez la rue sur votre gauche pour descendre dans le vallon.
En bas du vallon, traversez la rue de l’auberdière et prenez vers la droite pour rejoindre l’avenue de grammont.

 

 

Trajet 2 : par la piste cyclable de la rue du talhar C’est le trajet le plus tranquille et qui monte le plus progressivement. Il est sur une piste cyclable ce qui signifie que vous ne partagez pas la voie avec les voitures ce qui est plus rassurant pour ceux qui n’ont pas l’habitude de faire du vélo en ville. Pour autant attention : méfiez-vous des intersections où vous n’êtes pas prioritaires, et où les voitures ne s’attendent pas à vous voir (puisque vous n’étiez pas sur la route avec elles).

 

 

Trajet 3 : le long du parcours du tramway
C’est le trajet pour ceux qui sont le plus à l’aise pour circuler à vélo en ville, parce qu’il n’y pas tout le temps un aménagement cyclable, et parce que même quand il y en a un (bande cyclable dans le sens de la montée) il est étroit et que les véhicules peuvent nous coller. Pour autant pour aller dans le centre de Joué c’est le plus direct, et il a l’avantage dans la descente… de descendre tout le temps (contrairement à la piste du talhar qui nous fait subir quelques petites bosses).

 

geovelo

Pour prolonger vos parcours au-delà de ces indications, ou pour chercher vous-même votre propre parcours, ayez le réflexe http://geovelo.fr/#/touraine/ c’est un calculateur d’itinéraires à vélo (en plus l’entreprise est tourangelle!).

 

groupe

Voilà quelques informations pour réussir votre transition. Si vous avez des questions n’hésitez pas à nous solliciter ! Si vous n’avez pas le courage de vous lancer seul, nous allons dans un prochain article vous présenter des trajets faits par nos adhérents. Si l’un de leur trajet correspond (au moins en partie) à celui que vous avez besoin d’effectuer, vous pourrez contacter la personne par email, et convenir d’un rendez-vous pour le cas échéant repérer le parcours avec elle, et pourquoi pas le parcourir ensemble : à plusieurs nous sommes plus visibles et donc plus tranquilles et le trajet semble plus court.

 

Attention, petit avertissement : le plus gros risque du vélo c’est l’accoutumance… une fois que vous aurez essayé ce mode de transport, vous n’allez plus pouvoir vous en passer… pour votre plus grand plaisir:)

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page
Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.

Powered by WordPress | Designed by: seo services | Thanks to seo company, web designer and internet marketing company