Dépasser un cycliste sans le mettre en danger : mode d’emploi

 

Ce que dit la loi

Lorsque vous doublez un cycliste, vous ne devez pas vous approcher à :

  • moins d’1 m. en agglomération
  • moins d’1,50 m. hors agglomération

 

Schéma rappelant les règles de droit en matière de dépassement d’un cycliste. @Association Prévention routière.

 

Article R414-4
Modifié par Décret n°2003-536 du 20 juin 2003 – art. 18 JORF 22 juin 2003

 

I. – Avant de dépasser, tout conducteur doit s’assurer qu’il peut le faire sans danger.

II. – Il ne peut entreprendre le dépassement d’un véhicule que si :

  1. Il a la possibilité de reprendre sa place dans le courant normal de la circulation sans gêner celle-ci ;
  2. La vitesse relative des deux véhicules permettra d’effectuer le dépassement dans un temps suffisamment bref.
  3. Il n’est pas lui-même sur le point d’être dépassé.

III. – Il doit, en outre, avertir de son intention l’usager qu’il veut dépasser.

IV. – Pour effectuer le dépassement, il doit se déporter suffisamment pour ne pas risquer de heurter l’usager qu’il veut dépasser. Il ne doit pas en tout cas s’en approcher latéralement à moins d’un mètre en agglomération et d‘un mètre et demi hors agglomération s’il s’agit d’un véhicule à traction animale, d’un engin à deux ou à trois roues, d’un piéton, d’un cavalier ou d’un animal.

V. – Le fait, pour tout conducteur, de contrevenir aux dispositions des II à IV ci-dessus est puni de l’amende prévue pour les contraventions de la quatrième classe.

VI. – Tout conducteur qui contrevient aux dispositions des II à IV ci-dessus encourt également la peine complémentaire de suspension du permis de conduire pour une durée de trois ans au plus […].

VII. – Cette contravention donne lieu de plein droit à la réduction de trois points du permis de conduire.

 

Respect des distances de sécurité lors du dépassement d’un cycliste rue Jolivet à Tours. @CollectifCycliste37

 

Conséquence : dès que c’est étroit, je ne dépasse pas !

En agglomération, pour que le dépassement d’un cycliste par un automobiliste soit possible, il faut une voirie de plus de 4 mètres de largeur !

 

Un croquis vaut mieux qu’un grand discours. @FUB / Roue Libre / Vélocité Pays de Montbéliard

 

Obligation de réduire sa vitesse lors du dépassement d’un cycliste

[…]III. – Sa vitesse [du conducteur] doit être réduite :

Lors du croisement ou du dépassement de piétons ou de cyclistes isolés ou en groupe ;

 

Nouveau : possibilité de chevaucher la ligne blanche continue pour dépasser un cycliste

Au cours des dix dernières années, la réglementation a évolué concernant, notamment, la possibilité pour un automobiliste de chevaucher une ligne continue afin de dépasser un cycliste. Cette règle a pour but d’éviter les dépassements trop rapprochés, déstabilisants et dangereux pour les cyclistes. Elle reste méconnue par 76 % des personnes interrogées [dans le cadre de l’enquête de l’association Prévention Routière publiée en juillet 2018].

 

Lorsque des lignes longitudinales continues axiales ou séparatives de voies de circulation sont apposées sur la chaussée, elles interdisent aux conducteurs leur franchissement ou leur chevauchement.

Toutefois, leur chevauchement est autorisé pour le dépassement d’un cycle dans les conditions prévues par l’article R. 414-4.

 

Chevauchement d'une ligne blanche continue lors du dépassement d'un cycliste. @Association Prévention routière

Chevauchement d’une ligne blanche continue lors du dépassement d’un cycliste. @Association Prévention routière

 

Conseils aux conducteurs de véhicules à moteur qui doublent un cycliste

  • Lors de la manœuvre de dépassement
    • Ralentissez : la source de danger lors d’un dépassement réside notamment dans l’écart entre les vitesses du véhicule à moteur et du vélo.
    • Mettez votre clignotant (à gauche) pour indiquer aux véhicules qui vous suivent que vous allez dépasser
    • Lors du dépassement, laisser le maximum de distance entre votre rétroviseur droit et le cycliste
    • Rabattez-vous devant le cycliste en utilisant votre clignotant (à droite)
  • Des dépassements inutiles en ville ?
    • En milieu urbain, où les vitesses des différents véhicules sont proches (limitation à 50 km/h, zone 30, zone de rencontre limitée à 20 km/h), certains dépassements de cyclistes sont inutiles. Avez-vous remarqué la fréquence avec laquelle les cyclistes dépassés vous rattrapent au feu suivant ?
    • Dans tous les cas, ne prenez aucun risque au moment d’effectuer une manœuvre de dépassement !

« Coincer la bulle autour de soi ». @FUB

 

Conseils aux cyclistes qui sont dépassés par un véhicule à moteur

Coincer la bulle autour de soi

Maintenez-vous au centre de votre « bulle de sécurité » dans laquelle personne ne doit pénétrer :

  • Laissez au moins 2 m. avec celui qui vous précède en vélo, bien plus derrière une voiture ou camion ou camionnette qui occulte votre vision ;
  • Roulez à 1 m. de la bordure du trottoir et à 1,20 m. des portières des véhicules en stationnement ;
  • En ville, ne vous laissez pas dépasser à moins de 1 m. de votre guidon. Dans une rue trop étroite, ne serrez pas à droite mais placez-vous au milieu pour décourager les automobilistes de vous coincer contre le trottoir ou les portières des véhicules en stationnement.

 

Dans une rue étroite, je roule au milieu… et les pictogrammes au sol ne signalent en aucun cas la trajectoire que doit suivre le cycliste. @CollectifCycliste37

 

Etre vu (avant même de voir !)

La première préoccupation du cycliste est d’être vu en signalant en permanence ses intentions. En ville plus qu’ailleurs, surprendre l’autre – et particulièrement l’automobiliste ou le motard – c’est se mettre en danger.

Exemples : en ville s’arrêter sans prévenir ou dans un tournant sans visibilité, tourner à gauche et même à droite sans le dire explicitement avec son bras.

Dés que les conditions sont défavorables (pluie, jour qui baisse ou pas encore levé), l’éclairage obligatoire du vélo est mis en marche. Pour cela, il faut bien évidemment qu’il soit fonctionnel. Penser à le vérifier régulièrement (piles ?). On croit trop souvent ne pas en avoir besoin parce qu’on « ne roule jamais de nuit » (sauf le jour où…).

Utiliser les nombreux dispositifs permettant aujourd’hui d’être vu à vélo (bandes réfléchissantes sur le vélo ou le cartable, rayons « magiques », brassard, feu rouge sur le casque ou le sac à dos, etc…) ne vous dispense pas d’avoir l’éclairage réglementaire. En cas de contrôle, chaque équipement réglementaire manquant vous vaudra une amende forfaitaire de 11€.

Portez des vêtements clairs.

Ce n’est pas parce que vous circulez à vélo dans une rue éclairée que vous êtes visible par les autres usagers.

 

Pour en savoir plus

 

Vous avez dit « Vélo Espace » ?

« 76 % des Français ignorent que les automobilistes ont le droit de mordre sur une ligne blanche pour dépasser un cycliste. Attention toutefois, il reste interdit de franchir le marquage au sol avec ses quatre roues. Si cette règle est peu évidente, c’est surtout qu’elle est très récente.

Ceux qui ont passé leur permis de conduire il y a plus de 3 ans n’ont quasiment aucune chance d’en avoir entendu parler. En effet, c’est en juillet 2015 que la réglementation a évolué. »

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page
Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.

Powered by WordPress | Designed by: seo services | Thanks to seo company, web designer and internet marketing company