Attention aux vélos, M‘sieurs Dames !

 

Dans le cadre du partenariat entre Tours Métropole Val de Loire et le Collectif Cycliste 37, une dizaine de bénévoles* a répandu la bonne parole du code de la route, fin avril et début mai, dans le centre de Tours auprès d’un peu plus de 2500 automobilistes, piétons et cyclistes surpris, mais pour la plupart de bonne composition. Six animations de trois heures – en fin d’après-midi – sur les places de la Victoire, Gaston Paillhou ou Anatole France et les rues Nationale et Buffon ont ainsi permis de sensibiliser l’homo-automobilus aux subtilités du Double sens cyclable, du Cédez le passage cycliste au feu et du Sas vélo.

Le feu vient de passer au rouge, Marie-Andrée se dépêche.

« Bonjour monsieur, bonjour madame ! Est-ce que vous connaissez le Sas vélo ?

– Ah mais nous on ne fait pas de vélo ! esquive le monsieur.

– Oui, mais ça vous concerne aussi, insiste Marie-Andrée. Vous voyez, là il y a un SAS vélo. D’ailleurs vous êtes dessus ! »

Alors, les réactions divergent : Du « J’veux pas le savoir ! » à « Désolé, j’avais pas vu… », toute la gamme de l’incivisme au volant défile.

A ceux qui le respectent déjà, ce fameux Sas vélo, les bénévoles distribuent un stylo aux couleurs du CC37 et récoltent un sourire. A ceux qui sont vraiment désolés, ils expliquent la règle récente. Enfin, à ceux qui rouspètent alors qu’ils sont en tort, les animateurs coupent court : le non-respect du Sas vélo vaut un retrait de 4 points et de 90 à 135 euros d’amende !

Qu’on se le dise !

Y compris place des Halles – où le marquage, parfois effacé, gagnerait à être refait – l’information passe plutôt bien et met en évidence l’absence de communication sur le sujet par les pouvoirs publics, l’Etat en particulier. Une campagne d’information de plus grande envergure serait en effet nécessaire.

Les cyclistes sur la sellette…

Chargés d’informer aussi sur le « Double Sens Cyclable » – celui-ci permet à un cycliste de rouler en sens inverse des véhicules motorisés dans les  voies à sens unique limitées à 30 km/h ou moins – les bénévoles se sont heurtés aux reproches justifiés des automobilistes à l’encontre des cyclistes : c’est que ceux-ci ne se contentent pas de monter sur les trottoirs, ils méconnaissent également les règles établies pour les protéger !

Sur un double-sens cyclable, le vélo engagé à contre-sens doit toujours rouler à sa droite, même si une bande cyclable se trouve à sa gauche. Elle est en effet prévue pour les vélos allant dans le sens inverse de la circulation. Force est de constater que nombre de cyclistes adoptent spontanément la stratégie bien plus dangereuse qui consiste à rouler à gauche sur la bande cyclable qui ne leur est pas destinée. Et une fois dans le bons sens, à sa droite donc, reste à faire attention à la portière ouverte brutalement ou aux voitures stationnées.

Enfin, le « Cédez le passage cycliste au feu rouge » permet à un cycliste de passer à un feu rouge si personne : piéton, cycliste ou véhicule motorisé, n’est engagé dans la voie à traverser, à la condition d’effectuer la manœuvre identique au sens de la flèche sur le panneau. Là encore, flyers et discussions permettent de diffuser l’information.

Il est 19h00 : les bénévoles parfois nombreux sur l’animation et ayant enchaîné les trois heures d’intervention, repartent avec la remorque chargée des dépliants et matériels de signalisation, et ramènent le tout au local de l’impasse Nadaud.

Inlassables les bénévoles ! Chapeau !

* coordonnés par un salarié « Animateur en écomobilité et chargé de développement »

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page
Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.

Powered by WordPress | Designed by: seo services | Thanks to seo company, web designer and internet marketing company